: 01 40 67 10 10             : Nous écrire

Collagène

Longtemps considéré comme "le" produit de comblement des rides de la face, le collagène reste l’une des meilleures solutions à l’heure actuelle pour estomper les rides qui brisent l’harmonie de notre visage. Parmi les effets secondaires les plus importants, le risque d’allergie reste le premier. C’est pourquoi un test préalable est nécessaire avant toute séance d’injection. Le délai entre le test et la première injection sera d’environ 1 mois.

Facile à utiliser, d’éventuelles sur-corrections se dissiperont au bout de quelques mois, le collagène est en effet l’un des implants dits ‘’résorbables’’. Votre niveau de satisfaction avec le collagène sera élevé, les résultats seront quasi-immédiats. Par contre, si vous recherchez un traitement dans des délais très courts, par exemple pour sortir samedi soir, un autre produit, l’acide hyaluronique par exemple, sera préférable.


1) Le produit

D’origine bovine (vache/boeuf), le collagène injectable nécessite obligatoirement la mise en œuvre d’un test cutané avant toute injection. Un dépistage d’allergie à la protéine bovine est incontournable. Il faut attendre un mois parfois 6 semaines les résultats. Les allergies au collagène bovin sont plus nombreuses chez les gens stressés et fatigués.
L’avantage du collagène est qu’il est un des éléments clé de notre derme, sinon l’un des éléments le plus important. Il procure, par ses fibres, l’élasticité de la peau.
Les collagènes d’origine bovine ont subi la vague négative des affaires de la vache folle et, de plus en plus, les patients évitent de recevoir un produit d’origine animale dans la peau. Ils préfèrent, de loin, la sécurité d’un produit synthétique, neutre et pur comme l’acide hyaluronique.


2) Méthodes d’injection

Les injections se font après que le test cutané ait été jugé négatif, en suivant deux méthodes d’injection, traçante/rétrotraçante en nappage ou en multi-puncture. La première méthode se présente sous la forme d’une injection sous le sillon en question en se laissant guider par la géométrie du sillon. Le produit est injecté alors que l’aiguille descend vers le point d’entrée. Le même point d’entrée peut servir à faire quelques injections en rayons de bicyclette de part et d’autre du sillon afin de retendre les berges de ce dernier. Le coussin injecté sous la ride regonfle les tissus et, les berges retendues, tirent sur la ride. Le résultat est une ride comblée, les tissus situés juste au-dessous d’elle étant remontés au niveau de la peau non ridée avoisinante. La mollesse des tissus situés sous la ride a maintenant disparue, l’épiderme repose sur un derme regonflé.
La seconde méthode, dite en multi-puncture, se traduit par une succession de points d’entrée par lesquels de petites gouttes de produit sont injectées dans l’épaisseur de la peau (derme), sous la ride. Cette méthode peut entraîner, si le produit est incorrectement injecté, de petites boules de produit mal étalées. Cela se traduirait par des petites aspérités visibles à la lumière frisante. En cas de surcorrection, le massage de la zone sera très utile pour aplanir l’aspérité.


3) Zones principales d’injection

- Sillons naso-géniens
- Plis de l’amertume
- Rides du lion (espace inter-sourcilier) souvent en combinaison avec la toxine botulique
- Galbe de la lèvre supérieure et inférieure ; lèvre rouge
- Contours des lèvres: frontière lèvre rouge / lèvre blanche ; arc de Cupidon
- Toute zone concave sur le visage est une excellente indication


4) Points pratiques à retenir et effets secondaires

- La première consultation déterminera votre produit de comblement ; indiquez si vous prenez des anticoagulants. Il y a alors un risque de bleus ou d’ecchymoses au points d’injection après la séance.
- Si collagène, prévoir un test cutané pour déceler une allergie à la protéine bovine
- Léger œdème post-injection qui dure 24-48h avec quelques rougeurs temporaires
- Les rougeurs peuvent venir en cas de fatigue ou d’effort
- Eviter les facteurs aggravants après l’injection : le soleil en appliquant un écran total pendant 1 mois, l’alcool et le tabac.
- Pendant 7 jours avant l’injection, l’application d’une préparation à la vitamine K (type pommade Ekyced) préparera la peau.
- Pendant 3 à 7 jours après l’injection, l’application de la crème Roséliane sera bénéfique et limitera les rougeurs.
- Le collagène n’est pas un produit permanent, il se désagrège en quelques mois, il n’y a donc pas de persistance d’un corps étranger dans votre visage. C’est un produit biologique. Ceci peut-être considéré comme un avantage par ceux qui ne veulent pas d’un produit définitif.

Combien de temps les effets de l’injection durent-ils ?

En moyenne 5 à 7 mois.