: 01 40 67 10 10             : Nous écrire

Varicosités

Les jambes sont à la fois nos moyens de locomotion et un atout de séduction. Avec l’âge, les grossesses et notre mode de vie occidental, nos jambes souffrent vite, parfois trop vite à notre goût. L’apparition de petites veines bleues ou rouges tout contre la surface de la peau en toile d’araignée souffle un vent de panique chez bon nombre d’entre nous. Nous laissons de côté jupes et robes courtes pour privilégier les pantalons, les collants sombres et autre camouflage. Alors ne parlons pas de la plage…

Pourtant il existe des solutions simples et efficaces qui peuvent être mises en œuvre rapidement. Alors n’attendons plus, consultons pour ces petites veines ou veinules inesthétiques et osons montrer nos jambes !

Questions les plus fréquentes 

Que sont les varices ou les varicosités ?

Notre cœur pompe du sang chargé en oxygène (rouge) vers les tissus par les artères. Nos tissus renvoient du sang (bleu) vers le poumon et le cœur par les veines. Les veines agissent comme des tuyaux munis de centaines de clapets luttant contre la gravité pour empêcher le sang de retourner vers le bas, ou de refluer, en particulier au niveau de nos membres inférieurs. Si un ou plusieurs de ces clapets vient à défaillir, en somme à fuir, une partie de notre sang se retrouve piégé à cet endroit et crée une poche de sang. Comme la paroi de nos veines est très flexible, elle s’élargit anormalement et forme donc à ce niveau ce que l’on appelle une varice ou une varicosité.

Les varices sont très gonflées et dépassent la surface de la peau. Elles sont en général violettes ou bleues et ressemblent à des cordons en lacet, dessinant des serpents sur la peau. Elles sont le plus souvent localisées sur la face arrière des mollets, la face intérieure de la jambe ou de la cuisse, pouvant descendre jusqu’à la cheville. Pendant la grossesse, des varices appelées hémorroïdes peuvent se former au niveau de la région périnéale.

Les varicosités sont de même nature que les varices mais, elles sont plus minces et plus superficielles, souvent rouges ou bleues mais ne dépassent pas de la surface. Elles ressemblent à des branches d’arbre ou à une toile d’araignée avec de petites lignes brisées. Les varicosités sont en général localisées sur les jambes et le visage. Elles peuvent être soit petites soit très larges, soit discrètes soit très visibles. 

Quelle est la fréquence de cette anomalie ?

Dans les pays industrialisés, les varices et varicosités sont très fréquentes. Environ 60% de la population avec une prévalence plus élevée chez la femme (50%). Il est estimé qu’une femme sur deux sera affectée par des varices oui varicosités passé l’âge de 50 ans.

Quelle est la cause des varices et varicosités ?

La cause n’est pas bien connue. Toutefois, plusieurs facteurs contribuent à leur survenue chez certaines personnes :

- L’hérédité, (être né avec des valves veineuses fragiles), est le facteur le plus important.

- Les hormones jouent un rôle : les changements hormonaux qui surviennent à la puberté, pendant la grossesse et à la ménopause ainsi que les traitements aux œstrogènes, à la progestérone et les pilules oestro-progestatives peuvent faciliter la survenue de varices/varicosités chez la femme. Pendant la grossesse les hormones augmentent et le volume de sang circulant s’accroît ce qui peut entraîner un gonflement des veines les plus fragiles. En général, 3 mois après l’accouchement, ces varices disparaissent. Toutefois, de nombreuses veines anormales ont tendance à demeurer après la grossesse.

- Vieillissement,

- Obésité,

- Traumatisme(s) aux membre(s) inférieur(s)

- Périodes prolongées en station debout

Des varicosités sur les joues ou le nez surviennent parfois chez les gens au teint pâle à la suite d’expositions solaires intenses et prolongées.

Pourquoi ces varices/varicosités apparaissent plus volontiers sur les jambes ?

En position debout, les veines des membres inférieurs ont un travail très difficile : remonter le sang bleu vers le cœur et les poumons. La pression est énorme. Lutter sur une longueur importante contre la gravité, contre la pression du poids du corps est une tâche compliquée sans aide mécanique active. La marche permet à la nappe de sang chassée par la voûte plantaire de remonter, étage par étage (entre les valves). Si certaines valves dans nos veines fuient, des collections ou poches de sang se forment dans celles qui ferment bien : résultat = varices ou varicosités.

Les varices ou varicosités sont-elles douloureuses ?

Le traitement médical par voie orale est peu efficace bien qu’en France les veinotoniques soient prescrits abondamment. Toutefois, les varices ou varicosités deviennent ennuyeuses car elles créent une gêne et un inconfort et, de surcroît, sont franchement inesthétiques. Les varices finissent pratiquement toujours par gonfler. Elles peuvent entraîner une augmentation de volume de la jambe ou/et du pied. Bien que des douleurs sévères ne soient que très rarement rapportées, les muscles de la jambe peuvent être perçus comme lourds ou fatigués et/ou être le siège sensations de chaleur voire de crampes la nuit. La peau de la jambe ou celle de la cheville peuvent démanger ou donner une sensation de brûlure.

Dans certains cas, les varices et varicosités entraînent des troubles plus sérieux et, par conséquent, un traitement médical s’avère alors bénéfique. Dans ces cas graves, une insuffisance veineuse est présente. Les veines sont alors bouchées. Dans certains cas, les veines profondes sont également atteintes et sont le siège de thromboses ou/et d’infections. Le danger d’une thrombose est qu’un morceau de ce thrombus (caillot) peut se déplacer dans le corps et même remonter vers le cœur ou les poumons, ce qui entraînerait un blocage du cœur ou des poumons. Enfin, si la peau près des varices n’est pas bien irriguée, la moindre plaie peut se transformer en ulcère.